DSC_0278

Le Projet Médical

DSC_0443
Javier

Dr Francisco Javier Santos Heredoros, mieux connu sous le nom de Javier, est un professor de médecine à l’école de médecine San Pablo Ceu à Madrid. L’université a été contactée par PSE l’année dernière pour qu’elle organise un programme pendant le camp d’été qui répondrait aux besoins médicaux des moniteurs et qui organiserait des enseignements sur la santé pour les enfants des camps. L’équipe de Javier comprend trois étudiants en médecine et une étudiante en infirmerie, sa fille qui est psychologue, et son fils qui s’occupe des logistiques. L’équipe est au Cambodge depuis une dizaine de jours, préparant leur projet avec une autre de leurs professeurs, Rima Barhoum, qui est partie avant le début du projet.

D’après Javier, « l’idée originale était de donner un support médical non pas aux volontaires du Camp Central à Phnom Penh, ou il y a une infirmerie, mais à ceux qui travaillent dans les paillotes, à Siem Reap ou à Sihanoukville. Avec Marisa, nous avons discuté des possibilités pour faire un enseignement médical adapté aux groupes d’âge. Avec l’équipe nous avons développé des cours sur trois thèmes: l’hygiène, les maladies infectieuses, et les drogues et la sexualité. « Nous avons du sélectionner les étudiants qui viendraient avec nous, car le projet a suscité beaucoup d’intérêt. Nous avons basé nos choix sur la personnalité des candidats ainsi que sur leur excellence scolaire. Je suis extrêmement heureux de l’équipe que nous avons construite. Les élèves font un travail merveilleux. »

 

Bien sûr, lorsqu’ils voyagent aux différents camps pour les cours de santé, ils emmènent leur matériel médical, comme ils trouvent souvent des enfants avec des plaies très infectées ou d’autres symptômes à traiter.

 

IMG_4532
Victoria et Bopha

Victoria, l’une des étudiantes en médecine de l’équipe, est très contente des ateliers qu’ils ont fait jusqu’ici. Elle est particulièrement fière du résultat des ateliers avec le Teenagers camp, parce que c’était le groupe le plus difficile à apprivoiser d’après elle. Les adolescents sont à un âge où cet enseignement est essentiel, car ils n’ont pas forcément de cours au lycée qui traitent les sujets des drogues et de la sexualité, et ils sont constamment exposés à des situations où ils auraient tout intérêt à être plus informés. « Avec de jeunes enfants, c’est facile de capturer l’attention, car les leçons que nous voulons transmettre peuvent être transformées en danses, chansons ou jeux. » ajoute Victoria. « Avec les adolescents, la journée s’est beaucoup mieux passée que nous attendions. Nous étions un peu nerveux comme les ados peuvent être intimidants parfois. On ne pensait pas qu’ils seraient aussi intéressés et attentifs. Ils posaient plein de questions et participaient vraiment aux activités. On a eu l’impression de vraiment faire passer le message. C’était réellement un succès. »

 

A Talk on Infectious Diseases
Un Cours sur les Drogues

Pendant la première session, l’équipe couvrait le thème des drogues, et si les adolescents y avaient été exposés, quels types de drogues ils connaissaient et s’ils connaissaient les effets sur le corps. L’accent était mis sur l’alcool, la nicotine, et les méthamphétamines, ces dernières étant très populaires dans les quartiers pauvres du Cambodge. La seconde session traitait le thème des maladies infectieuses, respiratoires comme digestives. Le but était d’aider les adolescents à identifier les symptômes d’une telle maladie pour la traiter rapidement, mais aussi leur donner des conseils pour éviter l’infection: se laver les mains avant de manger, boire de l’eau propre, conserver la nourriture à l’ombre, bien cuire la nourriture et ne pas tousser ou éternuer dans ses mains.

Bopha, adolescente du camp de 19 ans, a dit: « J’ai aimé l’atelier parce qu’on nous a appris l’importance de prendre soin de soi-même. Au lycée on a brièvement parlé de ces choses mais aujourd’hui c’était beaucoup plus clair. »

A Talk on Infectious Diseases
Un Cours sur les Maladies Infectieuses

Cette semaine l’équipe a aussi visité les Paillotes 1 et 2 et parlé aux jeunes enfants d’hygiène basique, leur apprenant une chanson sur comment se laver les mains. « Ils étaient très excités », ajoute Victoria, « et on leur a donné un bracelet bleu pour qu’ils se souviennent de toujours se laver les mains ! Globalement les enfants étaient vraiment très réceptifs. »

Le programme ne fait que commencer, et Javier a beaucoup d’idées futures pour élaborer le projet médical à PSE. Il voudrait que les sessions soient vraiment adaptées aux tranches d’âge et qu’elles soient incorporées dans les activités régulières des camps d’été. « Il y a tellement de choses à faire avec cette initiative, et nous avons pour but d’entretenir cette vocation à long terme. Nous avons donné un livret sur l’enseignement médical basique à tous les profs à PSE, et nous espérons que ce sujet sera enseigné pendant l’année scolaire également. »

 

The Team All Together
L’équipe Médicale
The Team with Rima Before She Left
L’équipe avec Rima avant son départ
Facebooktwittergoogle_plusmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *